Encrages au salon du livre à Montreuil

Le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à Montreuil nous offre une carte blanche en trois temps, du mercredi 28 novembre au lundi 3 décembre.

Une exposition

Encrages, des images pour dire, crier, militer… et faire la fête !

Avec le SLPJ, Encrages propose de partager un mur d’images, issues de notre mobilisation : appels à réagir, affiches d’évènements festifs, illustrations pour crier l’horreur, affiches militantes qui dénoncent, reportages dessinés…
Trois accrochages successifs sont prévus avec des images d’illustrateurs solidaires et membres actifs d’Encrages.
Installation des images en collages et explications :
  • Mercredi 28/11 de 10h à 11h,
  • Vendredi 30/11 de 14h à 15h,
  • Dimanche 2/12 de 14h à 15h

“Ensemble !”

Soirée festive et solidaire,
vendredi 30 novembre de 19h à 21h

Nous vous invitons, en solidarité avec les réfugiés et les mineurs isolés, à un temps de partage festif…
Parade musicale, poétique, danse, spectacle “50”, déambulation, lectures dessinées musicales sont au programme.
Avec les autrices et auteurs : Muriel Bloch, Raphaële Frier, Souleymane Mbodj, Cécile Roumiguière, Carole Saturno, Thomas Scotto, Kamel Zouaoui.
Les dessinatrices et dessinateurs : Géraldine Alibeu, Magali Attiogbé, Carole Chaix, Marc Daniau, Marielle Durand, Camille Garoche, Judith Gueyfier, Anouk Migeon, Mohamed Sow…
Les musiciens en live, Antoine Madet et Thibaut Gueriaux le performeur Aziz Boumediene et les deux comédiens, Siriki Traoré et Mohamed Koné.

Table ronde

Le lundi 3 décembre de 12h à 13h

Comment lutter aujourd’hui ?

Comment les acteurs et les actrices du monde du livre jeunesse utilisent leurs outils pour créer de l’accueil, de la solidarité et de la résistance dans une période de repli.
Présentation : Carole Chaix et Judith Gueyfier, illustratrices, Encrages.
Avec Lola Fitoussi de l’association Paris d’Exil
Magali Attiogbé, illustratrice
Ramona Badescù, autrice
Claire Sainton, bibliothécaire à Paris
Yann Patenotte, enseignant et membre du salon du livre de Grateloup

Apéro festif et solidaire

Le 2 juillet 2018 au Hang’Art (Paris 19e)

Apéro festif et solidaire avec l’association Encrages, pour se réunir, se mélanger…

En solidarité avec les personnes exilées, nous organisons cette bulle festive pour se rencontrer, faire ensemble, et continuer de lutter contre une politique migratoire qui nie l’humanité.

Participation libre ! Venez nombreux !

Programme

Continuer la lecture de « Apéro festif et solidaire »

Un samedi à Louise Michel

Samedi 12 mai 2018, après-midi Encrages/Paris d’Exil à la bibliothèque Louise Michel

Des ateliers, pliages, découpages, transferts, maquillages, écriture, des portraits, des fresque collectives à colorier, un goûter, un concert, une collecte, des discussions, des partages… Beaucoup de monde et une belle ambiance ce samedi à la bibliothèque ! Merci à toutes et tous. Continuer la lecture de « Un samedi à Louise Michel »

Un jour de vote à l’Assemblée

La loi Asile et Immigration a donc été votée au parlement le dimanche 22 avril. Y compris avec les articles les plus controversés sur la rétention des mineurs, la télé audience (présence d’un interprète non obligatoire), le choix par l’administration d’une langue “approchante” dans laquelle serait censé se défendre le demandeur d’asile… Continuer la lecture de « Un jour de vote à l’Assemblée »

Ensemble le 12 mai

Ateliers, fresque, goûter, collecte… Prochaine journée Encrages /Paris d’exil “ensemble avec les familles migrantes”

le 12 mai 2018, de 14 à 18 heures
à la bibliothèque Louise Michel
29 rue des Haies Paris 20e

 

 

 

 

 

• Pour télécharger les 4 versions de l’affiche, cliquer sur ce lien :

12 MAI 2018 BIBLIOTHEQUE LOUISE MICHEL 4 versions.

L’enfance en barbelés

Au pays des droits de l’homme, l’enfance en barbelés.

Dans une époque bousculée de conflits, de changement climatique et de guerres économiques, les enfants, les adolescents de cette planète sont frappés de plein fouet.

Un migrant sur trois est un enfant.

Grandir avec cette expérience du déracinement, vivre avec ce qu’on a vu, vécu, sur ces routes de l’exil… et subir ensuite le rejet, les violences administratives d’un état qui se replie sur lui-même. Continuer la lecture de « L’enfance en barbelés »