Manif du 19 mars 2017

1

Devant nous, les dos.
Pourtant tous de face sur la même voie.

Devant, les familles réclament la justice
derrière, nous réunissons.

Combien de pas assemblés pour une seule marche ?

2

Ici, il y a les sourires.
Plusieurs sourires qui grondent.

Chacun dit à sa manière l’accueil, le respect, les violences policières

et l’appel à la dignité… en colère.

Être sur les épaules d’Hocine,
et tout à coup voir loin.

Vraiment plus loin.

3

Apprivoiser le rythme des banderoles.

Pour une fois, ne pas craindre le conformisme.

Celui du même pas.

Danser aussi, savoir s’arrêter. Danser encore

4

De Nation à république,
c’est aussi cette frustration-là… :

vouloir être partout dans le cortège.

Connaître l’énergie de la proue et l’impatience de l’arrière

alors qu’on est qu’à un seul endroit.


5

« Nous ne sommes pas dangereux ! »
« Droits devant ! »

L’écho…

6

À gauche, à droite… toutes les rues bouclées.

des murs d’hommes.

D’autres Hommes…

ceux qui ne marchent pas.

7

Certains filment, photographient,
certaines dessinent, à reculons, pour faire face aux visages

et dans l’appel à la dignité, l’image encrée sera partout.

Thomas Scotto (texte et photos)