Back
Image Alt

Comment lutter contre les arrêts maladie abusifs ?

La fréquence des arrêts-maladies dans une entreprise peut avoir des effets très néfastes sur son fonctionnement dans le court comme dans le long terme. Il est donc impératif pour une société de prendre des dispositions en conséquence pour anticiper l’usage excessif de ce prétexte par les employés. Découvrez dans cet article quelques méthodes de lutte à cet effet.

Règles fondamentales à une lutte efficiente contre l’absentéisme non justifiée

Pour combattre les arrêts-maladies abusifs, vous devrez attaquer le problème à la source. À cet effet, il faudra remettre en cause les conditions de travail des employés et les différents facteurs qui motivent leur présence au travail. Vous devrez relever les difficultés et problèmes liés à chaque secteur d’activité et élaborer une méthode pour cerner le comportement de chacun.

A découvrir également : Comment gérer une grève dans une entreprise ?

Vous parviendrez ainsi à déceler les réelles causes du problème et à en élaborer une solution efficace.

A lire en complément : Comment choisir son bureau d’expert-comptable ?

Organisation des contrôles médicaux visant à dénoncer les fraudes

Dans la mesure où le problème persiste, les bonnes mesures de contrôle maladie sont à découvrir ici. Si malgré les bonnes dispositions structurelles de l’entreprise, rien ne change, vous devrez mettre en option les contrôles médicaux. Pour juger du bien-fondé des arrêts maladie chez vos salariés, il vous suffit d’organiser un contrôle médical employeur à partir d’une structure spécialisée. Il faudra utiliser la contre-visite médicale pour la pratique de cette procédure en toute légitimité.

Issue de la loi du 19 janvier 1978 se rapportant à la mensualisation, la contre-visite médicale évoque les indemnités de l’employeur envers le salarié en cas de congés maladie.

Conformément à ce décret, l’employeur est en droit de mettre en œuvre une visite médicale improvisée dans la demeure du salarié en congé maladie. D’ailleurs, la coopération de celui-ci durant le processus sera très déterminant dans l’établissement des conclusions.

À cet effet, l’employé sera soumis à une auscultation objective par un médecin qualifié. Les résultats de l’analyse seront consignés dans un dossier administratif qui sera par la suite exposé aux employeurs pour leur verdict sur le sujet.

En cas d’arrêt non justifié, l’employeur se trouve en mesure de suspendre les indemnités salariales. Par ailleurs, le médecin contrôleur devra également transmettre son compte-rendu à la CPAM en vigueur. Quant au salarié, il sera libre de reprendre son boulot ou de rester chez lui dès le lendemain. Bien évidemment, il n’aura plus accès au complément de salaire.

La lutte contre les arrêts maladie abusifs dans une entreprise passe avant tout par la disposition de cette dernière à encourager la régularité des employés.