Back
Image Alt

Comment augmenter les charges locatives ?

Les charges de copropriété appelées récupérables ou locatives sont par exemple la facture collective de chauffage ou d’eau, les frais de fonctionnement ainsi que d’entretien des ascenseurs. Le propriétaire d’un appartement peut décider de vous faire payer plus pour ces charges là. Vous avez la possibilité de payer par régime réel ou régime forfaitaire. Nous vous présentons dans cet article, comment se fait l’augmentation des charges sociales.

Augmenter les charges locatives

Tout d’abord, vous devez savoir dans quel cas l’augmentation des charges locatives ne peut avoir lieu. Lorsque le contrat pour votre bail prévoit un régime forfaitaire en ce qui concerne le paiement des différentes charges, il n’y a plus possibilité d’augmentation. Il revient donc au bailleur de faire une prévision d’argent suffisante pour assurer l’ensemble des charges présentes.

A lire aussi : Comment assurer un terrain agricole ?

Dans le cas contraire, le trop-perçu ne pourra être récupéré par le locataire. Une fois chaque année, la régularisation des charges intervient,  puis arrive la fin du décompte final des charges locatives, si et seulement si le locataire a préalablement versé des provisions de façon mensuelle.

A lire également : Comment monter un projet immobilier locatif ?

Pour cela il faut une comparaison du montant global des provisions qui ont été versées sur douze mois par le locataire, des dépenses effectives qui ont été assumées au cours de la même période par le copropriétaire.

Le bailleur est censé communiquer au locataire un mois avant la standardisation, un décompte des charges locatives par année selon chaque catégorie : eau chaude, ascenseur, électricités des parties communes ; le mode selon lequel les charges doivent être réparties dans la copropriété ; une note visant à informer par rapport au calcul des charges en rapport avec le chauffage, et l’utilisation de l’eau chaude.

Calcul des charges locatives

Pour éviter, que le locataire ne soit confrontée à une formalisation beaucoup trop élevée à la fin de l’année, il revient au bailleur d’estimer à son niveau les provisions sur les charges de façon très juste. Le montant des provisions est toujours consigné sur le contrat de bail signé. Par ailleurs, en se basant sur le cadre légal, le calcul pour l’augmentation des charges locatives doit prendre pour base les résultats préexistants ayant été retenus au cours de la régularisation précédente ; le budget fait provisoirement de la copropriété. Il est important que vous sachiez qu’en tant que locataire, vous pouvez payer vos charges locatives au forfait ou au réel selon la catégorie de votre bail. Dans le cas où vous ne pourriez pas assumer la régularisation, vous pouvez soit trouver un accord à l’amiable avec le bailleur soit demander un étalement de chaque paiement.