Back
Image Alt

Où débute la calvitie ?

Les premiers symptômes de la calvitie peuvent apparaître à n’importe quel stade de l’âge adulte. Vous pouvez apercevoir une perte de cheveux plus conséquente que d’habitude tandis que vous êtes encore en fin d’adolescence ou peut-être dans la vingtaine.

La calvitie peut constituer une hantise, il est ainsi, parfaitement normal d’en apprendre les causes afin de pouvoir atténuer les conséquences.

A lire aussi : Quels sont les bienfaits du miel sur la peau ?

Les signes de calvitie chez l’homme

Les premiers signes de calvitie se manifestent dans des zones bien distinctes, notamment le recul de la ligne des cheveux. Il s’agit d’un des symptômes les plus apparents de la calvitie chez l’homme, la ligne des cheveux commence à s’affiner et à perdre du terrain le long du cuir chevelu.

Cela engendre une ligne de cheveux en forme de M avec des côtés qui reculent plus vite que le centre. Le recul de la ligne des cheveux ne signifie pas toujours un début de calvitie. En effet, il peut être question d’une ligne frontale mature.

A lire également : Qui consulter problème anus ?

Il y a ensuite la perte de cheveux sur les tempes et la couronne. La perte de cheveux peut débuter avec une perte de cheveux sur les tempes et la couronne ou vertex, ce qui se manifeste par une calvitie au niveau de l’arrière du cuir chevelu.

La perte de cheveux sur le dessus du cuir chevelu qui émerge majoritairement de manière progressive. En effet, vous n’allez pas vous réveiller un matin et remarquez que la majorité de vos cheveux sont tombés.

En revanche, vos cheveux tombent progressivement et de manière régulière pendant plusieurs années jusqu’à ce que la calvitie soit apparente.

Les signes de la calvitie chez la femme

La calvitie féminine peut apparaître entre 12 ans et 40 ans, même si elle peut débuter plus tard dans certains cas. Les experts ont recours au système Ludwig afin de déceler les signes de la calvitie chez la femme.

Ainsi, il y a l’alourdissement d’une partie de la masse capillaire qui constitue l’un des symptômes les plus communs de la calvitie féminine.

Ensuite, le dessus du cuir chevelu devient plus clairsemé. En effet, la calvitie féminine s’accroît de manière générale sur l’ensemble de la tête, car la ligne des cheveux ne perd pas de terrain comme chez l’homme.

Les causes de la perte de cheveux

La calvitie est une chose normale résultant de plusieurs facteurs. En effet, il y a plusieurs causes qui engendrent la calvitie, notamment la prédisposition, une médication ou encore un problème latent. L’Effluvium télogène est une cause parmi les plus courantes qui entraînent la calvitie.

Cette forme de perte de cheveux peut résulter des divers évènements oppressant de la vie quotidienne, notamment un régime intense, un accouchement ou encore une pathologie. Cette forme de perte de cheveux est remédiable dès lors que sa cause est éradiquée.

L’Alopécie areata  ou pelade concerne tant les hommes que les femmes. Il s’agit d’une perte de cheveux sur de petites zones du cuir chevelu sans autres signes.

La pelade peut également affecter les sourcils et les autres poils du corps. Les petites zones constituant des plaques peuvent se fondre et provoquer une calvitie plus drastique.

L’Alopécie cicatricielle désigne une perte de cheveux laissant des cicatrices constantes sur le cuir chevelu. Le tissu cicatriciel apparaît suite à la destruction des follicules à cause d’une inflammation.

Une chute de cheveux peut aussi résulter de problèmes thyroïdiens. En effet, l’hormone thyroïdienne est primordiale pour la santé des follicules pileux.

La thyroïdite de Hashimoto qui est une pathologie de la thyroïde peut engendrer une chute de cheveux. En outre, une mauvaise alimentation peut également entraîner une perte de cheveux.

En effet, vous pouvez être sujet à une carence nutritionnelle si vous n’absorbez pas une quantité raisonnable de vitamines, de protéines et de fer. Cela engendre une perte de cheveux à terme.

Il y a aussi le Tinea capitis qui est une infection fongique du cuir chevelu. Si vous êtes affecté par cette pathologie, vous pouvez apercevoir des taches écailleuses éparses pouvant contenir des pustules. Cette pathologie peut engendrer des cicatrices ainsi qu’une perte irréversible de cheveux.

Les traitements pour lutter contre la calvitie

La calvitie est un phénomène courant qui touche tant les hommes que les femmes. Il existe divers traitements pour prévenir et/ou réduire la perte de cheveux.

Le Minoxidil, par exemple, est l’un des traitements les plus utilisés en matière de lutte contre la calvitie. Il s’agit d’une solution topique à appliquer directement sur le cuir chevelu. Ce traitement permettrait une croissance des cheveux ainsi qu’une amélioration de leur densité.

Le Finastéride, un autre médicament populaire dans cette lutte, vient sous forme de pilules orales. Les pilules empêchent la conversion de testostérone en dihydrotestostérone (DHT), responsable du déclin des follicules pileux chez l’homme adulte.

De nombreux spécialistes recommandent aussi l’utilisation d’huiles essentielles naturelles pour protéger votre cuir chevelu contre la perte excessive de cheveux, telles que :

• Avec 2 gouttes d’huile essentielle de cèdre Atlas, 1 goutte d’huile essentielle de romarin verbénol, 3 ml d’huile végétale (HV) de jojoba et 3 ml d’HV de ricin : appliquez en massage quotidien pendant deux mois puis faites une pause, sinon cela peut créer une sensibilisation.
• 6 gouttes d’huile essentielle de gingembre et 3 ml d’HV d’olive : appliquez en massage hebdomadaire.

D’autre part, la greffe de cheveux est aussi un traitement populaire pour la calvitie avancée chez les hommes et les femmes. Dans le cadre de cette procédure, des follicules pileux sains sont prélevés sur une zone donneuse (généralement l’arrière du cuir chevelu) et réimplantés dans la zone dégarnie. Cette opération permet souvent d’obtenir des résultats spectaculaires.

Avec ces divers traitements disponibles pour lutter contre la perte de cheveux, vous devez consulter votre médecin ou dermatologue avant tout choix définitif. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès des experts pour évaluer votre état actuel et trouver ensemble une solution adaptée à vos besoins spécifiques.

Conseils pour prévenir la chute de cheveux

Au-delà des traitements disponibles, il existe aussi plusieurs conseils utiles pour prévenir la chute de cheveux.

Une bonne hygiène de vie est essentielle. Vous devez faire des activités physiques, cela peut aider à stimuler la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu et donc favoriser la croissance des cheveux.

Vous devez éviter le stress, telles que le surmenage ou l’anxiété. Le stress chronique peut entraîner un déséquilibre hormonal qui contribue à la perte de cheveux.

Il faut aussi éviter les produits capillaires agressifs tels que les teintures capillaires chimiques ou encore les brushings trop fréquents qui peuvent abîmer votre cuir chevelu et endommager vos follicules pileux. Privilégiez plutôt des shampooings doux ainsi qu’un brossage délicat qui peuvent aider à maintenir votre cuir chevelu en bonne santé.

De même, vous devez dormir suffisamment chaque nuit afin que votre corps se repose correctement et récupère après une journée bien remplie. Un sommeil réparateur aide aussi à garder un équilibre hormonal stable chez l’homme comme chez la femme.

Évitez autant que possible tous les comportements nocifs pour votre cuir chevelu, tels que le tabagisme ou la consommation excessive d’alcool. Ces comportements peuvent avoir des effets néfastes sur vos follicules pileux, et contribuer à une chute de cheveux précoce.

Il est possible de maintenir une belle chevelure en suivant ces quelques conseils simples. Lorsque l’on prend soin de son corps et de son cuir chevelu, on peut ainsi éviter les problèmes liés à la calvitie. Gardez donc toujours en tête qu’il existe divers moyens pour lutter contre ce problème courant qui touche tant d’hommes et femmes dans notre société actuelle.