Back
Image Alt

Quelle est la tension artérielle normale selon l’âge

La tension artérielle joue un rôle fondamental dans le maintien de la santé cardiovasculaire. Effectivement, la pression avec laquelle le sang circule à travers les artères peut varier significativement d’une personne à l’autre, influencée par divers facteurs tels que l’âge, l’alimentation et le mode de vie.

Chez les jeunes adultes, une tension artérielle considérée comme normale se situe généralement autour de 120/80 mmHg. Toutefois, en vieillissant, il est naturel de constater une légère augmentation de ces valeurs. Par conséquent, il faut comprendre les fluctuations normales de la tension artérielle à différentes étapes de la vie pour mieux prévenir les risques associés à l’hypertension.

Lire également : Réagir face à l'exploitation du système d'arrêt de travail : solutions et recours possibles

Qu’est-ce que la tension artérielle ?

La tension artérielle est la pression exercée par le sang contre les parois des artères. Elle est mesurée en millimètres de mercure, ou mmHg. Cette pression se décompose en deux valeurs distinctes : la pression artérielle systolique et la pression artérielle diastolique.

Pression artérielle systolique et diastolique

  • La pression artérielle systolique correspond à la valeur la plus élevée. Elle se produit lorsque le cœur se contracte, phase appelée systole.
  • La pression artérielle diastolique est la valeur la moins élevée. Elle survient durant la diastole, phase de relaxation ventriculaire cardiaque.

La mesure de ces deux valeurs permet d’évaluer la santé cardiovasculaire d’un individu. Pour cela, un large choix de tensiomètres est disponible, permettant de surveiller régulièrement sa tension artérielle à domicile.

A lire en complément : Offrez un produit CBD pour initier un ami : que choisir ?

Interprétation des mesures

Les valeurs normales de la tension artérielle varient en fonction de l’âge et des conditions physiologiques. Une pression artérielle de 120/80 mmHg est souvent citée comme référence pour un jeune adulte. Cette norme évolue avec l’âge et peut subir des variations en fonction de l’activité physique ou du repos.

Comment la tension artérielle varie selon l’âge ?

La tension artérielle n’est pas une constante immuable. Elle évolue avec l’âge et les conditions de vie. En général, plus l’âge avance, plus les valeurs de la tension artérielle tendent à s’élever. Considérez cette hausse comme un phénomène naturel lié à la rigidification progressive des parois artérielles.

Tranche d’âge Tension artérielle moyenne (mmHg)
Enfants (< 12 ans) 90/60
Adolescents (13-19 ans) 115/70
Jeunes adultes (20-39 ans) 120/80
Adultes (40-59 ans) 130/85
Seniors (60+ ans) 140/90

La tension artérielle varie aussi selon les activités et les moments de la journée. Pendant l’activité physique ou en période de stress, la pression artérielle augmente. En revanche, elle diminue durant les phases de repos ou de sommeil. Cette fluctuation permet de comprendre l’importance de la régularité des mesures dans des conditions similaires pour obtenir des résultats fiables.

Les chiffres de la tension artérielle doivent être interprétés avec prudence. Une tension systolique supérieure à 140 mmHg ou diastolique dépassant 90 mmHg chez l’adulte peut signaler une hypertension artérielle, un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires. À l’inverse, une tension trop basse, ou hypotension, peut entraîner des vertiges, de la fatigue et d’autres symptômes gênants.

Le suivi de la tension artérielle constitue donc un enjeu de santé publique majeur. Utilisez des outils adaptés et suivez des protocoles précis pour surveiller ces variations et en discuter avec un professionnel de santé.

Comment interpréter les chiffres de la tension artérielle ?

Comprendre les valeurs de la tension artérielle est essentiel pour évaluer la santé cardiovasculaire. La tension artérielle se mesure en millimètres de mercure (mmHg) et se compose de deux chiffres : la pression systolique et la pression diastolique. La pression artérielle systolique (pression la plus élevée) correspond à la contraction ventriculaire cardiaque (systole), alors que la pression diastolique (pression la moins élevée) correspond à la relaxation ventriculaire cardiaque (diastole).

  • Tension artérielle normale : Inférieure à 140/90 mmHg et supérieure à 100/70 mmHg.
  • Hypertension artérielle : Supérieure à 140/90 mmHg.
  • Hypotension : Inférieure à 100/70 mmHg.

Les symptômes de l’hypotension incluent les vertiges, les mouches volantes, la fatigue et parfois des évanouissements. Une tension artérielle trop basse peut être aussi préoccupante qu’une tension élevée. L’hypertension artérielle, quant à elle, est souvent asymptomatique, mais peut causer des céphalées, des saignements de nez et un essoufflement. C’est un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires, la pathologie la plus fréquente.

Surveillez régulièrement votre tension artérielle pour détecter d’éventuelles anomalies et discutez des résultats avec un professionnel de santé. Adoptez un mode de vie sain comprenant une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et évitez le tabac et l’alcool en excès.

tension artérielle

Quand et comment surveiller sa tension artérielle ?

Pour une surveillance efficace de la tension artérielle, privilégiez des mesures régulières et à domicile. L’effet ‘blouse blanche’, cette élévation de la tension artérielle due au stress d’une consultation médicale, peut fausser les résultats. Utilisez un tensiomètre validé par un organisme de santé pour obtenir des mesures précises.

Quand mesurer sa tension artérielle ?

  • Au réveil : Avant de vous lever et de prendre votre petit-déjeuner.
  • En fin d’après-midi : Pour observer l’évolution au cours de la journée.
  • Avant le coucher : Pour une mesure au repos.

Évitez les mesures après un effort physique intense ou après avoir consommé de la caféine ou du tabac. Ces facteurs peuvent influencer temporairement les résultats.

Comment mesurer sa tension artérielle ?

  • Repos : Asseyez-vous confortablement et reposez-vous cinq minutes avant la mesure.
  • Position : Placez le brassard du tensiomètre sur votre bras nu, à la hauteur du cœur.
  • Immobilité : Restez immobile et silencieux pendant la mesure.

Répétez la mesure trois fois, en prenant une pause d’une minute entre chaque mesure, et notez les résultats. Discutez des valeurs obtenues avec votre médecin, surtout si elles sont régulièrement élevées ou basses.