Back
Image Alt
Owner Buy Out : comprendre ce processus de financement

Owner Buy Out : comprendre ce processus de financement

Vous souhaitez vendre l’intégralité ou une partie de vos titres d’entreprise, mais vous ignorez comment faire ? Voici l’opération Owner Buy Out, qui devrait vous éviter bien des conflits.

Qu’est-ce qu’est l’Owner Buy Out (OBO) ?

Un Owner Buy Out est une transaction d’acquisition ou de cession d’entreprise dans laquelle le propriétaire actuel de l’entreprise vend tout, ou une partie de sa participation dans l’entreprise à un groupe d’investisseurs. L’investisseur qui achète peut être :

A lire aussi : Le Bitcoin enveloppé (WBTC) est-il le même que le Bitcoin ?

  • un groupe d’employés actuels de l’entreprise
  • Lire également : Où acheter des Bitcoins au Québec ?

  • des membres de la direction comme le cadre
  • des investisseurs externes à l’entreprise.

L’objectif de cette transaction est très simple, permettre au propriétaire actuel de l’entreprise, de retirer une partie de son investissement, tout en conservant tout de même une certaine participation dans son entreprise, même si ce n’est plus la totalité, avec une gestion optimisée.

L’OBO peut offrir de nombreux avantages pour les propriétaires d’entreprise :

  • Liquidité pour les propriétaires
  • Transfert de propriété
  • Financement d’une expansion
  • Retrait de la cote
  • Diminution de la dette

Cependant, il est important de considérer les différents aspects et implications de cette méthode avant de prendre une décision et de travailler avec des professionnels, ayant des connaissances, pour déterminer si l’OBO est approprié pour votre société et éviter un risque.

Owner Buy Out : comprendre ce processus de financement

Les différentes formes de l’OBO

L’Owner Buy Out peut se présenter sous différentes formes, il en existe 6 au total.

L’Owner Buy Out total et partiel

Dans ces opérations d’OBO, le propriétaire de la société vend la totalité de sa participation dans l’entreprise à un groupe d’investisseurs. Cela signifie que le propriétaire ne conserve plus aucune participation dans l’entreprise après la transaction, et que tous les titres reviennent au groupe d’investisseurs, en pleine légalité.

L’OBO partiel est un peu différent du OBO total, puisque le propriétaire vend seulement une partie de sa participation à la société à un groupe d’investisseurs. Cela peut signifier que le propriétaire a une participation dans l’entreprise, même si elle est minoritaire. Sa participation peut également être majoritaire, par rapport aux nouveaux investisseurs, mais doit être inférieure à celle qu’il détenait antérieurement.

L’OBO interne et externe

L’OBO interne permet qu’un groupe actuel d’employés, de membres de la direction, comme un cadre ou une autre partie de l’entreprise interne, soit le groupe d’investisseurs qui rachète les titres de l’entreprise. Cette méthode est utilisée quand le directeur souhaite vendre les titres de sa société, tout en gardant sa culture d’entreprise intacte dans l’avenir.

Pour ces opérations d’OBO externe, lui, concerne les groupes d’investisseurs qui sont externes à l’entreprise. Plus précisément, cela fait référence à des sociétés de capital-investissement ou de holding, des fonds de pension ou des investisseurs privés. Cette manière est généralement utilisée lorsque l’entreprise a besoin de financement pour créer une expansion ou pour réduire sa dette.

L’OBO levrage et management

Dans cette forme d’OBO, les investisseurs utilisent de la dette pour financer l’acquisition. Les prêteurs sont remboursés avec les flux de trésorerie futurs de la société.

Cette manière est souvent utilisée lorsque les investisseurs ne disposent pas des fonds nécessaires pour l’acquisition ou réduire leur propre apport en capital.

Pour ces dernières opérations de management, l’OBO management nécessite que ce soit les membres actuels de la direction, comme un cadre de la société, soient les principaux investisseurs. Cette manière est utilisée pour assurer la continuité de la société et permettre à l’équipe de direction actuelle de maintenir le contrôle et les règles antérieures.

Pour résumer, cette opération permet de réaliser une cession des titres d’une société, à un investisseur, avec une bonne gestion. Vous pouvez réaliser cette cession pour plusieurs raisons telles que le rachat d’entreprise, réduction de sa dette, l’investissement pour une expansion.

Les avantages et les risques de l’OBO pour les parties impliquées

L’Owner Buyout est un processus complexe qui présente des avantages et des risques pour toutes les parties impliquées. Dans cette section, nous étudierons ces avantages et risques plus en détail.

Pour le propriétaire de l’entreprise, la vente d’une entreprise dans le cadre d’un Owner Buyout peut fournir une liquidité immédiate tout en permettant à l’équipe existante de continuer à diriger l’entreprise. Cela signifie que le propriétaire ne sera pas obligé de se retirer complètement du monde des affaires. Cela peut aussi offrir la possibilité au propriétaire de réaliser une croissance rapide grâce aux nouveaux investisseurs. Les investisseurs peuvent apporter leur expertise ainsi qu’un accès à un large réseau professionnel qui pourrait aider à stimuler la croissance.

Du point de vue des investisseurs, l’OBO leur permettra d’acheter une entreprise sans avoir besoin d’une somme importante d’argent liquide, car ils peuvent utiliser différentes formules pour financer cette acquisition (combinaison capitaux propres/dette). Les flux de trésorerie futurs générés par l’entreprise seront utilisés pour payer les prêteurs ayant participé au financement. Si les règles antérieures sont maintenues après la transaction (et c’est souvent le cas), cela signifie qu’il n’y aura pas vraiment beaucoup de changements dans la gestion quotidienne et que vous conservez votre style actuel, ce qui garantit aussi un personnel qualifié déjà habitué aux pratiques de l’entreprise.

Toutefois, il faut souligner qu’il y a des risques associés à l’Owner Buyout. Le premier est que les investisseurs peuvent ne pas être en mesure de rembourser la dette contractée pour financer cette transaction. Si cela se produit, cela pourrait conduire à une restructuration de la société et donc à un changement important dans le personnel ou simplement mener à sa fermeture. Il existe aussi un risque que les investisseurs échouent dans leur tentative d’améliorer l’efficacité opérationnelle et financière de l’entreprise. Cela peut arriver si les nouveaux propriétaires n’ont pas suffisamment compris certains aspects clés du secteur dans lequel l’entreprise opère. Dans ce cas aussi, le manque d’une stratégie solide post-opératoire pourrait avoir des conséquences encore plus graves qui mettraient en danger votre entreprise.

L’OBO est une méthode attractive pour réaliser une cession des titres d’une entreprise tout en garantissant sa continuité grâce au maintien des règles antérieures. Toutefois, comme toutes les transactions commerciales, il comporte son lot de risques et avantages qui doivent être soigneusement examinés avant toute décision finale. Les parties impliquées doivent choisir avec précaution leurs partenaires (investisseurs), planifier leur stratégie commune afin d’éviter ces dangers potentiels tout en profitant pleinement des avantages offerts par ce processus de financement.

Comment réussir une opération d’Owner Buy Out ? Les étapes à suivre

Une opération d’Owner Buy-Out peut sembler intimidante pour certains propriétaires d’entreprise, mais en suivant les étapes clés, elle peut être réalisée avec succès. Dans cette section, nous allons discuter des différentes étapes à suivre pour réussir une telle opération.

La première chose à faire avant même de commencer le processus est d’évaluer votre entreprise. Cela vous aidera à avoir une idée plus précise du montant que vous pouvez demander lors de la vente et cela permettra aussi aux investisseurs potentiels de connaître leur marge bénéficiaire.

Trouver des investisseurs qui sont disposés à acheter votre entreprise dans le cadre d’un OBO n’est pas facile. Il faut rechercher tout au long du processus des partenaires locaux ou nationaux offrant un financement équilibré entre fonds propres et dette afin qu’ils soient engagés autant qu’il se doit après l’acquisition (éviter ainsi toute dilution). Lorsque vous recherchez ces personnes ou entreprises susceptibles de participer financièrement dans ce type transactionnel particulier, vous devez avoir des compétences avérées, un réseau professionnel développé et surtout partager vos valeurs entrepreneuriales spécifiques.

Le prochain point clé concerne la négociation des détails concernant le paiement lors du transfert juridique de propriété : combien seront payés à la clôture de l’opération, combien seront payés sous forme d’intérêts sur une période donnée et les modalités exactes des remboursements éventuels. Les parties impliquées doivent être honnêtes et transparentes sur leur situation financière respective pour éviter tout désaccord potentiel.

Vous devez planifier la transition entre le propriétaire actuel et les nouveaux investisseurs afin que l’entreprise continue à fonctionner sans interruption majeure. Cela peut inclure un transfert progressif de responsabilités, des stratégies marketing spécialement adaptées ou même une formation technique supplémentaire pour acquérir certaines compétences nécessaires dans un domaine particulier.

Il y a les détails juridiques à régler qui concernent notamment : vérification diligente (audit), rédaction du contrat, signature officielle devant notaire… L’équipe opérationnelle doit s’assurer que toutes ces étapes sont couvertes par un processus rigoureux qui permettra aux deux parties d’être satisfaites en toute sécurité.

L’OBO est une transaction complexe qui nécessite beaucoup de planification en amont et pendant son exécution. En gardant cela à l’esprit lorsqu’ils cherchent des partenaires avec qui travailler ensemble, tous ceux impliqués peuvent garantir que leurs intérêts respectifs sont protégés tout au long du processus • ce type d’acquisition ne doit pas être pris à la légère. Si vous envisagez une opération d’OBO, avant de commencer ce processus, vous devez comprendre les risques et les récompenses associés à cette transaction complexe.