Back
Image Alt
Qui est la femme de Coluche

Qui est la femme de Coluche ?

Personnalité française de l’aide humanitaire, Véronique Colucci est l’ex-femme de Coluche. Véronique Colucci a été la femme de l’humoriste et comédien français Michel Colucci, plus connu sous le nom de Coluche, pendant 6 ans.

Après la mort du comédien, Véronique reprend les rênes des Restaurants du cœur, une association d’aide alimentaire destinée aux personnes démunies, créée par Coluche en 1985, et dont elle devient présidente d’honneur et administratrice. Véronique a été très engagée auprès de cette association jusqu’à son décès tragique. Voici l’essentiel à savoir sur la femme de Coluche.

A découvrir également : Signification des Couleurs des Roses : Jaune et Autres

Enfance, éducation et début de la femme de Coluche

De son nom de naissance Véronique Kantor, Véronique Colucci est née le 27 septembre 1948 à Saint-Mandé. Son père est Dr Stéphane Kantor, un chirurgien, et sa mère est Andrée Cathérine Cathelin Kantor. Véronique a passé toute son enfance dans sa ville natale et développe très tôt une passion pour le journalisme. Elle a suivi des études en psychologie à Censier et devient journaliste pigiste aux services culture de Figaro et du journal Combat, un quotidien français.

Rencontre de Véronique Colucci et Michel Colucci

Pour les besoins d’un article, Véronique Colucci devait se rendre au Café de la Gare, qui était auparavant un petit atelier de réparation de moteurs avant d’être baptisé en 1969. C’est donc dans ce café, Véronique fait la rencontre de Coluche. Au moment de leur rencontre, Véronique continuait toujours à écrire pour le quotidien Combat sur des sujets sociaux.

A voir aussi : Comment affiner le visage avec du maquillage ?

C’est le coup de foudre entre les deux amoureux à l’époque. Véronique va voir Coluche tous les soirs à ses représentations. Elle quitte même son job de journaliste par la suite afin de travailler au côté de son amoureux. Ensemble, ils créent un café-théâtre qui accueille de nombreux humoristes, le vrai chic parisien.

Mariage de Véronique Colucci et Michel Colucci

Véronique Colucci épouse son amoureux Coluche le 16 octobre 1975. Ils ont eu ensuite deux fils, Romain Colucci qui est né en 1972 et Marius Colucci, né en 1976. Toutefois, en 1981, Véronique et Coluche se séparent, mais restent tout de même en très bons termes. C’est donc le 19 juin 1986 à Opio que le comédien français décède suite à un accident de la route.

est la femme de Coluche

Après son décès, son ex-femme, Véronique Colucci, décide de reprendre les rênes des Restaurants du cœur, l’association d’aide alimentaire créée par Coluche. Elle succède alors son ex-mari, et devient administratrice principale de l’association.

Véronique effectue un travail remarquable et était très dévouée à la cause. Elle reçoit même en janvier 2018 la Légion d’honneur pour son travail remarquable. Elle a rempli son rôle d’administratrice de l’association d’aide alimentaire avec un dévouement impeccable et sans limites. Elle a aidé les sans-abris, et c’est d’ailleurs ce travail qui lui a valu la Légion d’honneur sous le critère de « l’engagement au bénéfice de l’intérêt général ».

Les batailles judiciaires de Véronique Colucci

Véronique Colucci a fait face, avec ses fils, à une bataille judiciaire de longue durée. Elle a duré vingt ans et était à l’encontre de l’ancien imprésario de son ex-mari Coluche. Véronique soupçonnait Paul Lederman de leur avoir soustraits des droits audiovisuels des sketchs de Coluche, son ex-mari et père de ses deux fils.

En février 2017, la cour d’appel de Paris donne raison à l’administratrice de l’aide alimentaire et à ses deux fils. Le producteur a été condamné à verser à la famille de Coluche plus de 400 000 euros d’arriérés de redevances pour une série de 12 sketchs.

Mort tragique de Véronique Colucci

Le 6 avril 2018, des suites d’une longue maladie, Véronique rend l’âme à l’âge de 69 ans. C’est dans la nuit du 5 au 6 avril que l’administratrice des Restaurants du cœur décède. Elle était atteinte d’un cancer depuis un moment déjà.

La maladie a fini par eu raison d’elle et l’emporte après des mois de lutte. Elle est décédée quelques mois après avoir reçu la Légion d’honneur. Malgré son décès, elle reste très présente dans le cœur de nombreuses personnalités ainsi que les bénévoles des Restos du cœur.

Véronique Colucci, une femme engagée dans l’humanitaire

Véronique Colucci est une femme engagée dans l’humanitaire. Elle a toujours été en quête de donner un sens à sa vie, notamment par des actions concrètes auprès de personnes en difficulté. En 1985, elle fonde avec son mari les Restos du cœur, une association caritative française qui vient en aide aux plus démunis. Cette initiative est née d’un sketch humoristique que Coluche avait fait sur France Inter.

À la suite du décès tragique de Coluche en 1986, Véronique prend la relève et dirige l’association pendant plusieurs années avec brio. Elle se donne corps et âme pour faire avancer cette cause humanitaire qui lui tenait tant à cœur. Sous sa direction, les Restos du cœur ont connu un développement considérable : multiplication des centres d’accueil, mise en place d’autres programmes d’aide comme le logement ou encore l’insertion professionnelle.

Véronique n’a pas seulement contribué au succès des Restos du cœur, mais elle s’est aussi impliquée dans divers projets sociaux tels que les restaurants collaboratifs ou encore la création de jardins partagés pour favoriser le lien social entre voisins.

Au-delà de son engagement associatif, Véronique Colucci avait aussi un grand intérêt pour les arts plastiques. Elle soutenait activement plusieurs artistes contemporains français et belges grâce à sa galerie personnelle ‘La Fabrique’.

Femme généreuse et passionnée par ses engagements humanitaires ainsi que par les arts, Véronique a su marquer durablement le paysage associatif français avant de nous quitter trop tôt.

Avec la disparition prématurée de Véronique Colucci, la France perd une grande figure humanitaire. Mais son empreinte restera à jamais gravée dans l’histoire des associations caritatives et son héritage continuera d’inspirer les générations futures.

Le soutien de Véronique Colucci à l’oeuvre des Restos du Coeur

Lorsque Coluche a lancé les Restos du Cœur en 1985, il ne s’attendait sûrement pas à la portée que prendrait son initiative. Son but était simple : offrir un repas chaud et une écoute bienveillante aux plus démunis. Mais le succès fut immédiat, et bientôt les centres d’accueil se multiplièrent dans toute la France.

Après le décès tragique de Coluche l’année suivante, sa femme, Véronique Colucci, a pris les rênes de cette association qui comptait tant pour lui. Elle avait déjà travaillé auprès des démunis avant même leur rencontre ; ainsi, elle partageait avec son mari cet amour inconditionnel pour autrui.

Sous sa direction, les Restos du Cœur ont connu un développement considérable. Les bénévoles étaient chaque jour plus nombreux à donner de leur temps pour aider ceux qui avaient besoin d’un toit ou d’une assiette chaude. Grâce au formidable travail accompli par Véronique et ses équipes pendant près de trente ans, c’est aujourd’hui sans conteste l’une des associations caritatives françaises les plus importantes.

Mais ce qui caractérise surtout l’action humanitaire menée par Véronique est sa volonté permanente d’améliorer sans cesse la qualité de vie des démunis. Elle a créé plusieurs programmes novateurs tels que celui destiné aux femmes battues ou encore celui visant à réinsérer professionnellement les plus fragiles.

Elle a su aussi mobiliser des artistes pour apporter leur soutien aux Restos, comme par exemple le chanteur Johnny Hallyday, qui a écrit et interprété une chanson emblématique en faveur de cette association. La galerie personnelle qu’elle avait fondée à Paris, ‘La Fabrique’, était aussi un lieu de rencontre où se côtoyaient des artistes du monde entier autour d’un intérêt commun : aider les démunis.

Véronique Colucci s’est éteinte en 2018, laissant derrière elle une œuvre humanitaire exceptionnelle dont l’impact sur notre société est durable. Elle restera toujours dans nos cœurs comme celle qui a prolongé l’action de son mari avec autant de passion et d’humanité.