Back
Image Alt
moteur électrique

Le moteur électrique : l’avenir de l’automobile

Le moteur électrique est en pleine évolution et constituera pour divers experts le futur de l’automobile. La prédiction est peut-être un peu audacieuse, mais depuis la première sortie en 1834, le nombre de voitures électriques a considérablement augmenté. Cela ne risque pas de s’arrêter pour plusieurs raisons. Découvrez-les.

Les contraintes énergétiques

Le premier motif qui pousse à dire que le moteur électrique est l’avenir de l’automobile est lié aux contraintes énergétiques. En effet, la transition vers l’électrique sera une obligation. La quantité de pétrole diminue considérablement au fil des années. Déjà en 2008, le pic pétrolier pour l’extraction traditionnelle a été acté. Le pic global y compris le pétrole de schiste est prévu pour 2025 pour les plus optimistes.

A découvrir également : Comment fonctionne l'application Tinder ?

Dans ces conditions, l’essence deviendra très rare et le coût de la carburation sera extrêmement élevé. Le litre va avoisiner les 2,50 euros dans peu de temps. Cette inflation sera impossible à assumer par les utilisateurs de moteurs thermiques. Ainsi, les abandons vont multiplier massivement chez les particuliers. Les entreprises suivront la danse, car les marges de rentabilité vont considérablement baisser.

Charles Gave confirme en disant que les gens cesseront de travailler lorsque le coût de leur voiture sera plus élevé que leur revenu.

A lire en complément : Est-ce utile de booster une publication Facebook ?

Les décisions gouvernementales

La deuxième raison qui certifie que le moteur électrique est l’avenir de l’automobile a rapport aux décisions gouvernementales. En effet, de nombreux pays comme la France annoncent déjà la transition. Ils prévoient interdire la circulation des voitures thermiques qui roulent avec de l’énergie fossile en 2040. D’autres nations optent pour un délai plus court pour forcer la main aux utilisateurs.

Alors, le passage à l’électrique sera une obligation que les populations le veuillent ou pas. Les réserves mondiales de l’or noir s’amenuisent et le prix est trop élevé pour les États. La majorité de ces derniers sont surendettés et ne sont pas en mesure de subventionner l’entrée du carburant.

Le changement chez les grands constructeurs automobiles mondiaux

moteur électrique

Les grands constructeurs automobiles décident également de réduire au fil du temps la production des voitures thermiques. Pendant que certains prévoient ne plus mettre sur le marché des véhicules à essence en 2030, d’autres pensent arrêter en 2025. Le spécialiste de voitures de sport déclare qu’il ne vendra que les modèles électriques à partir de 2028.

Ces décisions viennent d’une prise de conscience générale des grandes marques sur la protection écologique. Sachez également que les États les contraignent à suivre la tendance pour la conservation des réserves pétrolières.

La révolution technologique

La révolution des nouvelles technologiques de l’information et de la communication constitue une influence importante sur l’avenir des moteurs électriques. En effet, les NTIC rendent de plus en plus facile la conception des voitures sans carburants. Les grandes sociétés pensent déjà à trouver les moyens pour améliorer :

  • l’autonomie des véhicules ;
  • leur vitesse ;
  • leur consommation électrique.

Le but est de vous permettre de rouler sur de très longues distances. Ainsi, vous n’allez plus vous soucier d’avoir un court d’arrêt en pleine campagne. Aussi, l’objectif est de rendre plus rapide la recharge pour limiter les files d’attente au stand. La disponibilité du courant même dans les zones reculées sera effective.

Voilà quelques raisons qui poussent à croire que le moteur électrique est l’avenir de l’automobile. Par contre, les concepteurs et les gouvernants doivent veiller aux prix d’achat de ce dernier pour faciliter la transition.