Délinquants solidaires

Place de la République, 9 février 2017

Bouts de fresque réalisée lors du rassemblement des assos et collectifs ayant signé le manifeste des délinquants solidaires. Les mots écrits sur cette fresque sont ceux prononcés par les personnes venues témoigner, qui sont ou ont été poursuivies pour avoir aidé leur prochain. Merci à eux !
Et merci à Marielle Durand, Magali Attiogbé, Marc Daniau, Noëllie Brun et Judith Gueyfier au collage et aux poscas.

• Un article sur l’Humanité.

Photos © J. G. pour Encrages

Encrages avec “Délinquants solidaires”

100 organisations associatives ou syndicales, nationales ou locales, publient un manifeste par lequel elles entendent dénoncer les mesures d’intimidation, poursuites – et parfois condamnations – de personnes ayant agi en soutien de personnes migrantes ou de Roms.
L’association Encrages est signataire de ce manifeste.

Action collective – Manifeste

Bien sûr, la solidarité n’a jamais été inscrite dans aucun code comme un délit.

Cependant, des militants associatifs qui ne font que venir en aide à des personnes en situation de très grande précarité, victimes de décisions dangereuses, violentes, voire inhumaines, se retrouvent aujourd’hui face à la justice.

Avec l’instauration de l’état d’urgence, et dans le contexte baptisé “crise migratoire”, on assiste à une recrudescence de poursuites visant à empêcher l’expression de la solidarité envers migrants, réfugiés, Roms, sans-papiers… Au-delà, c’est le soutien à l’ensemble des personnes étrangères qui tend à devenir suspect, Continuer la lecture de « Encrages avec “Délinquants solidaires” »

Actions solidaires

Au départ

Novembre 2016. Depuis des mois, des réfugiés campent dans le quartier de Stalingrad, rue de Flandre, à Paris. Des voisins se relaient pour partager avec eux un petit-déjeuner. De cafés en thés et de paroles en idées échangées, des bénévoles, des illustratrices, illustrateurs, des gens du livre révoltés par l’accueil déplorable fait aux réfugiés décident d’agir. Tout d’abord en parant au plus urgent : trouver des moyens pour “remplir la marmite” avec une vente de dessins au profit des associations qui aident les réfugiés. Pour organiser cette vente, une association est créée, et pensée pour d’autres actions à venir. C’est la naissance d’Encrages.

Une première vente a lieu à Angoulême, puis celle de Paris, le 13 décembre 2016 à La Rotonde, place Stalingrad.

Parti de ce quartier, d’autres ventes, événements, ont lieu, partout en France.