L’enfance en barbelés

Au pays des droits de l’homme, l’enfance en barbelés.

Dans une époque bousculée de conflits, de changement climatique et de guerres économiques, les enfants, les adolescents de cette planète sont frappés de plein fouet.

Un migrant sur trois est un enfant.

Grandir avec cette expérience du déracinement, vivre avec ce qu’on a vu, vécu, sur ces routes de l’exil… et subir ensuite le rejet, les violences administratives d’un état qui se replie sur lui-même.

À ce jour, la Cimade

signale une dizaine d’enfants enfermés au Centre de Rétention Administratif du Mesnil Amelot. 305 enfants étrangers auraient été enfermés en 2017.

C’est un lieu de privation de liberté pour des gens qui n’ont commis aucun délit, si ce n’est celui d’être étranger. Il est situé au bord des pistes de l’aéroport de Roissy, des avions le survolent chaque minute.

Des hommes, des femmes, des mineur.e.s isolé.e.s, de jeunes enfants, des nourrissons, des femmes enceintes, des personnes malades y sont enfermés dans des conditions très précaires et dans l’angoisse quotidienne d’être amenés à l’aéroport et renvoyés dans un pays où ils ont été maltraités, voire dans un pays où ils risquent leur vie.

Le défenseur des droits, le 22 février dernier, s’est inquiété de l’enfermement des enfants dans ce lieu, en dépit de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

La France a été condamnée 5 fois par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour l’enfermement des enfants.

Le 21 février 2018, le gouvernement a présenté un projet de loi et envisage d’augmenter la durée maximale de l’enfermement en centre de rétention pour passer de 45 à 135 jours.

De plus, le CRA du Mesnil Amelot est de plus un lieu insalubre, indigne, où plusieurs tentatives de suicide ont été signalées par les personnes enfermées.

Pour rappel, la Cimade demande :

— en France comme en Europe, réformer l’ensemble de la politique d’immigration, afin de rompre avec une politique d’éloignement forcée et de garantir les droits et libertés fondamentales.

— Fermer les centres et locaux de rétention et supprimer plus largement toutes les formes d’enfermement spécifiques aux personnes étrangères.

Des explications vidéo de la Cimade sur l’enfermement des enfants au CRA

France : enfants détenus

"On n'a jamais vu autant d'enfants en centre de rétention." De plus en plus d'enfants seraient enfermés dans des centres de rétention en France.

Gepostet von AJ+ français am Mittwoch, 7. März 2018

Les conditions de vie sordides au CRA du Mesnil Amelot